interroger


interroger

interroger [ ɛ̃terɔʒe ] v. tr. <conjug. : 3>
• 1399; interroguer 1356; lat. interrogare
1Questionner (qqn), avec l'idée qu'il doit une réponse (cf. Presser qqn de questions, mettre sur la sellette). Interroger un prévenu sur son emploi du temps. fam. cuisiner; interrogatoire. Interroger les témoins. Examinateur qui interroge un candidat. (Sans idée d'autorité ou d'obligation) Interroger qqn pour obtenir des informations. s'enquérir, s'informer. « Un homme pose des questions d'élève; il interroge sur ce qu'il ignore. Mais une femme pose des questions de maître » (Louÿs). Interroger qqn sur ses intentions. sonder. Interroger les consommateurs sur un produit. enquêter. Médecin qui interroge un patient sur ses antécédents. se renseigner. Interroger un personnage célèbre. interviewer. Interroger qqn du regard. Par ext. Interroger son cœur, sa mémoire. consulter, fouiller. « Sais-tu que tu as une conscience qu'il te faut interroger ? » (Michelet) .
Pronom. Se poser des questions. descendre (en soi-même). « Je me suis épié [...] j'ai passé une vie entière à m'interroger » (Sartre). S'interroger sur l'attitude à adopter.
Chercher à obtenir des informations de (un système informatique), en donnant des instructions. Interroger une base de données, un fichier, un centre serveur ( interrogeable) .
2Fig. Examiner avec attention (une chose) pour y trouver une réponse aux questions qu'on se pose. L'expérimentateur interroge les faits. Interroger l'horizon, le ciel.
⊗ CONTR. Répondre.

interroger verbe transitif (latin interrogare) Poser une ou des questions à quelqu'un, lui demander un renseignement : Pour les heures d'ouverture, interrogez le gardien. Poser des questions à un candidat, un élève, etc., pour vérifier ses connaissances, lui faire passer un examen, une épreuve : En géographie, on nous a interrogés sur le climat canadien. Soumettre quelqu'un à interrogatoire. Examiner quelque chose avec attention pour en tirer une réponse aux questions que l'on se pose : Le marin interroge le ciel. Entrer en communication, généralement à distance, avec un répondeur téléphonique, un serveur ou une base de données pour en obtenir des informations. Consulter quelqu'un, solliciter discrètement son avis en le regardant. ● interroger (citations) verbe transitif (latin interrogare) Claude Aveline Paris 1901-Paris 1992 Inutile d'interroger le Ciel, il a réponse à tout. Avec toi-même, etc. Mercure de France Maurice Blanchot Quain, Saône-et-Loire, 1907 Lorsque tu affirmes, tu interroges encore. L'Attente, l'Oubli Gallimard Henri Petit 1900-1978 À force d'interroger l'homme, on attend la réponse de Dieu. Le Bonheur Grasset Xénophon d'Athènes Erkhia, Attique, vers 430 avant J.-C.-vers 355 Interroger, c'est enseigner. Économique, XIX, 15 (traduction Chantraine) interroger (difficultés) verbe transitif (latin interrogare) Conjugaison Le g devient -ge- devant a et o : il interroge, nous interrogeons ; il interrogeainterroger (expressions) verbe transitif (latin interrogare) Interroger son cœur, sa conscience, essayer de trouver en soi-même la réponse à une question que l'on se pose. Interroger sa mémoire, ses souvenirs, essayer de se remémorer un fait. ● interroger (synonymes) verbe transitif (latin interrogare) Poser une ou des questions à quelqu'un, lui demander un...
Synonymes :
- s'enquérir auprès de
- s'informer auprès de
Soumettre quelqu'un à interrogatoire.
Synonymes :
- cuisiner (familier)
Examiner quelque chose avec attention pour en tirer une réponse aux...
Synonymes :
- étudier
Interroger sa mémoire, ses souvenirs
Synonymes :

interroger
v. tr.
d1./d Questionner (qqn) pour vérifier ses connaissances, ou pour s'informer. Interroger un élève. Interroger qqn sur son passé.
|| v. Pron. Se poser des questions, examiner en soi-même. Je m'interroge sur mon avenir.
d2./d Fig. Consulter, examiner. Interroger sa conscience.

⇒INTERROGER, verbe trans.
A. — Qqn interroge qqn (sur, au sujet de qqc.; dans tel domaine).
1. Poser à quelqu'un une ou plusieurs questions exigeant une réponse. Synon. questionner. Interroger un candidat, un élève; interroger sur le compte de, les motifs de; interroger directement, habilement, longuement; cesser, continuer, essayer d'interroger. Il fut surpris de l'étendue de son savoir. Son étonnement augmenta quand il l'interrogea en particulier sur les Saintes Écritures (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 172). Une enfant coupable qui tremble qu'on ne l'interroge et ne la confonde (LOTI, Mariage, 1882, p. 47) :
1. Son air grave et le presque constant froncement de ses sourcils, qui plissait légèrement son beau front, semblaient indiquer une tension de volonté singulière, une attention... j'aurais voulu savoir à quoi, car ce n'était certes pas au cours. Lorsqu'il arrivait qu'on l'interrogeât, on se rendait compte qu'elle n'avait rien écouté...
GIDE, Geneviève, 1936, p. 1352.
En partic. Soumettre à un interrogatoire (v. ce mot A). Synon. fam. cuisiner. Interroger un accusé, un inculpé, un témoin. On m'interrogeait à la Préfecture de police sur mes nom, prénoms, qualités (COURIER, Pamphlets pol., Pamphlet des pamphlets, 1824, p. 208). L'attitude des prisonniers que j'ai vu interroger, et dont aucun (...) ne renonce à manifester son orgueil d'être Allemand (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 131) :
2. ... comme il [le juge] devait se piquer de remplir ses fonctions avec beaucoup de conscience, il continuait à m'interroger, tandis que son greffier mettait le plus grand soin à transcrire mes réponses.
BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 209.
2. Poser à quelqu'un une ou plusieurs questions pour obtenir une information, un renseignement. Synon. sonder, interviewer. Interroger avidement, doucement; oser, craindre d'interroger; interroger un acteur, une célébrité. Je l'interrogerai sans en avoir l'air et je saurai (COCTEAU, Enf. terr., 1929, p. 147). On m'interrogera comme on interroge un voyageur qui revient de loin (GREEN, Journal, 1933, p. 125).
Emploi pronom. réciproque. Émilie (...) remontait vers la rue des Fripiers, au milieu d'une cohue de gens qui passaient, traînaient, parlaient et riaient. Des masses de curieux, des flâneurs s'interrogeaient (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 423).
ANTIQ. Interroger les haruspices, les mânes, les oracles. Les anciens se réunissaient pour chuchoter des noms, pour interroger les oracles, gros de secrets qu'ils ne disaient pas (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 285).
3. Emploi pronom. réfl. Se poser à soi-même une ou plusieurs questions. Il n'est raisonnable de s'interroger sur les fondements métaphysiques de la magie que s'il y a une objectivité — c'est-à-dire une expérience — magique (G. MARCEL, Journal, 1923, p. 288). Nous sommes si pressés de vivre que nous ne nous interrogeons presque jamais sur le mode d'existence qui est le nôtre (GREEN, Journal, 1940, p. 48) :
3. Au temps de la négation, il pouvait être utile de s'interroger sur le problème du suicide. Au temps des idéologies, il faut se mettre en règle avec le meurtre.
CAMUS, Homme rév., 1951, p. 14.
Emploi abs. Il n'avait rien regretté, rien désiré, rien envié. Et même, en ce moment, il s'interrogeait, il ne trouvait en lui aucun sujet d'amertume (ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p. 1306). Je m'interrogeais, je m'analysais, et je me félicitais de ma transformation (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 187).
Rem. On rencontre parfois la constr. interroger qqn si : L'ami de Talleyrand, que son curé, à son lit de mort, interroge s'il a blasphémé, attaqué l'Église (GONCOURT, Journal, 1858, p. 471).
B. — Au fig. Qqn interroge qqc. Examiner avec attention pour trouver un enseignement, une réponse à une question que l'on se pose.
1. [L'obj. est intérieur à la pers.] Interroger sa mémoire, sa conscience, ses sentiments, ses souvenirs. Elle cherchait, interrogeait ses désirs, ne trouvait plus rien de sérieux qui la tentât (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 411). Il est difficile d'interroger son âme et de reconnaître sa petite voix d'enfant au milieu des clameurs inutiles qui l'entourent (MAETERLINCK, Trésor humbles, 1896, p. 146).
2. [L'obj. est extérieur à la pers.] Interroger l'horizon, la nature, l'avenir, l'heure, l'histoire, le passé, le présent. L'idée de devoir être vu par elle, qui (...) m'aimait sans me voir — cette idée me cause une gêne intolérable (...). Pour la première fois de ma vie j'interroge anxieusement les miroirs (GIDE, Symph. pastor., 1919, p. 925) :
4. Au lieu d'interroger la langue française, d'étudier le jeu de ses suffixes, le mécanisme de ses mots composés, on a recours à un lexique dont la tolérance est infinie et qui se prête aux combinaisons agglutinatives les plus illogiques et les plus inutiles.
GOURMONT, Esth. lang. fr., 1899, p. 30.
[P. méton.] Nos sens interrogent les choses et (...) elles leur répondent (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 369).
REM. Interrogeant, -ante, part. prés. en emploi adj. Les yeux noirs, écouteurs, interrogeants de la mère Archambauld (A. DAUDET, Jack, t. 1, 1876, p. 239). M. Lerond qui, ayant appartenu à la magistrature, était curieux et interrogeant (FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 54).
Prononc. et Orth. : [] ou [-], (il) interroge [-]. [--] ds MART. Comment prononce 1913, p. 297. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1355, 12 mars interroguer cont. jur. (Ordonnance ds ISAMBERT, Rec. des anc. lois fr., t. 4, p. 767 : demanderont et interrogueront le vaillant et l'estat des personnes et de leurs mesnies); 1399 interroger (Lille, Recueil des anc. coutumes de Belgique, I, II, 203 d'apr. K. BALDINGER ds R. Ling. rom. t. 20, p. 82); 1690 (FUR. : un examinateur interroge un enfant); 2. 1532 se interroguer + interrogative indir. « se demander » (RABELAIS, Gargantua, XXIII, éd. R. Calder et M.A. Screech, p. 165); av. 1784 empl. absol. « se poser des questions à soi-même » (DIDEROT, Essai sur la peinture, éd. R. Desné, p. 63); 3. 1674 « examiner qqc. avec attention pour y trouver réponse à une question » (RACINE, Iphigénie, I, 2 : Des victimes vous-même interrogez le flanc). Empr. au lat. interrogare « interroger, questionner »; a évincé la forme pop. a. fr. enterver (ca 1165 ds T.-L.). Fréq. abs. littér. : 4 185. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 359, b) 4 889; XXe s. : a) 7 406, b) 7 001. Bbg. GIR. t. 2 Nouv. Rem. 1834, p. 56. - LÜDI (G.). Konfrontative Semanalyse und Übersetzungsvergleich. Beitr. rom. Philol. 1975, t. 14, pp. 169-196.

interroger [ɛ̃tɛʀɔʒe] v. tr. [CONJUG. bouger.]
ÉTYM. 1399; interroguer (dr.), 1356; lat. interrogare « interroger, questionner; poursuivre en justice; argumenter », d'abord « demander les avis de (plusieurs personnes) », de inter- « entre » et rogare « s'adresser à, poser une question à » (→ Rogatoire).
1 Questionner (qqn) « avec une certaine idée d'autorité » (Littré) ou sur des choses « qu'il est présumé connaître et sur lesquelles il est obligé de répondre » (Académie). Demander (à), interpeller, presser (de questions), questionner; sellette (mettre sur la). || Interroger qqn pour lui demander des explications. Arraisonner (vieux).
1 Sur ce ton un peu haut je vais l'interroger (…)
Boileau, Satires, V.
2 (Dieu) du haut de son trône interroge les rois.
Racine, Esther, III, 4.
Spécialt. || Le juge d'instruction interroge l'inculpé. Interrogatoire; cuisiner (→ Arrêter, cit. 36; écrouer, cit. 1). || La police, le juge interroge les témoins (→ Confronter, cit. 1). || Interroger qqn sur un délit dont il s'est rendu coupable (→ Appréhender, cit. 9).
3 « Je vous aimais vraiment, vous verrez cela un jour » (ce jour où les coupables assurent que leur innocence sera reconnue et qui, pour des raisons mystérieuses, n'est jamais celui où on les interroge)…
Proust, À la recherche du temps perdu, t. III, p. 195.
(1690). || Interroger un élève au cours d'un examen; interroger des candidats. Interrogation.Absolt. || Interroger au baccalauréat, être examinateur.
(Sans idée d'autorité ou d'obligation). || Interroger qqn pour obtenir des informations (cit. 2), des indications (cit. 2), des renseignements. Enquérir (s'), informer (s'). || Interroger qqn sans en avoir l'air, en déguisant sa pensée. → Plaider le faux pour savoir le vrai; tirer les vers du nez. || Interroger qqn au sujet, sur le compte de qqn, de qqch. (→ Hôtel, cit. 16). || Interroger qqn sur ses intentions. Sonder, tâter (le pouls). || Interroger un personnage célèbre, un acteur. Interview.Absolt. || Cet enfant a la manie d'interroger. || Regard qui interroge. Interrogateur (→ Confiant, cit. 1).
4 Un homme qu'on interroge commence par cela seul à se mettre en garde, et s'il croit que, sans prendre à lui un véritable intérêt, on ne veut que le faire jaser, il ment, ou se tait, ou redouble d'attention sur lui-même, et aime encore mieux passer pour un sot que d'être dupe de votre curiosité.
Rousseau, les Confessions, II.
5 L'art d'interroger n'est pas si facile qu'on pense; c'est bien plus l'art des maîtres que des disciples; il faut avoir déjà appris beaucoup de choses pour savoir demander ce qu'on ne sait pas.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, V, Lettre III.
6 (…) ce regard oblique et fin par lequel les femmes interrogent si malicieusement l'homme qu'elles veulent tourmenter.
Balzac, Une fille d'Ève, Pl., t. II, p. 126.
7 Un homme pose des questions d'élève; il interroge sur ce qu'il ignore. Mais une femme pose des questions de maître, et seulement sur les pages qu'elle connaît à fond.
Pierre Louÿs, les Aventures du roi Pausole, III, VII.
8 Si donc l'on m'interroge; si l'on s'inquiète (comme il arrive, et parfois assez vivement) de ce que j'ai « voulu dire » dans tel poème, je réponds (…)
Valéry, Variété III, p. 63.
9 Un petit garçon demandait : « Pourquoi le couteau coupe-t-il la table, et pourquoi mon doigt ne coupe-t-il pas la table ? » On peut hausser les épaules, et dire qu'il y a une manie d'interroger, chez les enfants.
Alain, Propos, 16 avr. 1911, L'esprit historien.
Par ext. (le compl. ne désigne pas une personne réelle). Consulter. || Interroger les mânes de ses ancêtres (cit. 8), les morts (→ 1. Apostrophe, cit. 1; évoquer, cit. 3 et 6; expérience, cit. 32).Interroger son cœur, sa conscience (→ Appeler, cit. 37). || Interroger sa mémoire. Fouiller.
10 J'interroge mon cœur, j'interroge ma vie.
Ducis, Osc., IV, 2, in Littré.
11 (…) pénétrer dans le passé, interroger le cœur humain à travers les siècles (…)
Mme de Staël, Corinne, XI, IV.
12 Sais-tu que tu as une conscience qu'il te faut interroger ?
Michelet, Hist. de la Révolution franç., VI, I.
Chercher à obtenir des informations de (un système informatique), en donnant des instructions. || Interroger une base de données, un fichier. aussi Consulter.Un système interrogé par de nombreux clients.
2 (Mil. XVIIe). Examiner avec attention (une chose) pour y trouver un enseignement, une réponse aux questions qu'on se pose (→ Étudier, cit. 8). || L'expérimentateur (cit. 3) interroge les faits (→ Expérience, cit. 42). || Interroger la nature (→ Atome, cit. 12), les cieux (→ Fasciner, cit. 8). || Interroger l'horizon pour savoir s'il va faire beau (→ Attachement, cit. 20). || Interroger le passé, l'histoire, le destin, l'avenir.
13 Des victimes vous-même interrogez le flanc (…)
Racine, Iphigénie, I, 2 (1674).
14 Là, dans la paix de la nuit, j'interrogeai ma destinée incertaine, mon cœur agité, et cette nature inconcevable qui, contenant toutes choses, semble pourtant ne pas contenir ce que cherchent mes désirs.
É. de Senancour, Oberman, IV.
15 (…) dans leur longue solitude, elles interrogent le silence (…)
Mme de Staël, Corinne, XIII, IV.
(XVIe, « s'enquérir »). || S'interroger v. pron. (récipr.). || S'interroger les uns les autres (→ Aborder, cit. 7).Réfl. (av. 1784, Diderot, in T. L. F.). || S'interroger soi-même : se poser des questions. Descendre (en soi-même). → Civet, cit.; décider, cit. 11; humaniste, cit. 5.
16 Je me suis épié. Je me suis suivi à la trace. Il me semble que j'ai passé une vie entière à m'interroger (…)
Sartre, Huis clos, V.
——————
interrogé, ée p. p. adj. et n.
|| Les personnes interrogées. || Les candidats interrogés.
N. || Les interrogés : les personnes soumises à une interview, un questionnaire, un sondage. || L'interrogateur, l'enquêteur, a rencontré aujourd'hui dix interrogés. Interviewé.
17 (…) les sondages prennent un caractère de plus en plus démagogique, parce que, soucieux de plaire, les sondeurs d'opinion se refusent à placer les interrogés devant les réalités torturantes et les choix véritables.
A. Sauvy, Croissance zéro ?, p. 255.
CONTR. Répondre.
DÉR. Interrogeable, interrogeant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • interroger — INTERROGER. v. a. Faire une question, une demande à quelqu un pour sçavoir quelque chose de luy. Pourquoy m interrogez vous si curieusement? interrogez le sur ce fait là, sur cette matiere là. interroger un Recipiendaire. les Examinateurs l ont… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • INTERROGER — v. tr. Questionner quelqu’un sur une chose ou des choses précises qu’il doit connaître ou qu’il est présumé connaître et sur lesquelles il est obligé de répondre. Interroger un accusé. Interroger des témoins. Interroger un candidat à un examen.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • INTERROGER — v. a. Faire une question ou des questions à quelqu un. Pourquoi m interrogez vous ? Interrogez le sur ce fait là, sur cette matière là. Interroger un accusé. Il le fit interroger sur faits et articles. Le juge l a interrogé d office. Il a fait… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • interroger — (in tè ro jé. Le g prend un e devant a et o : interrogeant, interrogeons) v. a. 1°   Faire des questions avec une certaine idée d autorité, ou du moins avec une certaine idée d importance dans la question. Interrogez le sur ce fait. •   Mais vous …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • interroger — (v. 1) Présent : interroge, interroges, interroge, interrogeons, interrogez, interrogent; Futur : interrogerai, interrogeras, interrogera, interrogerons, interrogerez, interrogeront; Passé : interrogeai, interrogeas, interrogea, interrogeâmes,… …   French Morphology and Phonetics

  • interroger — ● vt. ►BASDON Exploiter une base de données en lui posant des questions (et en espérant qu elle y réponde). Cela peut par exemple se faire avec des requêtes …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • interroger — vt. intèrozhî (Albanais). E. : Questionner …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Interroger sa mémoire, ses souvenirs — ● Interroger sa mémoire, ses souvenirs essayer de se remémorer un fait …   Encyclopédie Universelle

  • Interroger son cœur, sa conscience — ● Interroger son cœur, sa conscience essayer de trouver en soi même la réponse à une question que l on se pose …   Encyclopédie Universelle

  • interroger le pantalon d’un homme —    Porter les yeux sur son paquet, pour savoir ce qu’il pense, s’il est en état de baiser ou non.        Urinette, qui a interrogé son pantalon: A quoi bon, puisque tu n’es pas prêt?    LEMERCIER DE NEUVILLE …   Dictionnaire Érotique moderne


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.